• Aucune catégorie
  • Super Fantasy Brawl sur Kickstarter le 25 juin !

    Mythic Games propose à partir du mardi 25 juin sur Kickstarter le lancement de son nouveau jeu pour 2 joueurs (pour le moment, car un mode de jeu par équipes n’est pas exclu) : Super Fantasy Brawl. Je vous invite à aller voir le trailer digne d’Hollywood réalisé pour l’occasion sur la page facebook de Mythic Games !

    L’univers du monde de Fabulosa où évoluent les héros de Super Fantasy Brawl :

    Dans un monde autrefois en guerre, les habitants de Fabulosa connaissent enfin la paix et l’abondance grâce aux pouvoirs de magiciens qui pourvoient à tous les besoins. Mais tout ce petit monde s’ennuie ! C’est alors que nos magiciens ont l’idée d’aller chercher dans le passé belliqueux de Fabulosa les meilleurs guerriers de jadis afin de les faire s’affronter en équipes de trois dans une arène : c’est le fameux Brawl (affrontement, bagarre, baston) !

    Entrons dans l’arène !

    Objectif du jeu : marquer 5 points de victoire pour gagner instantanément la partie, en mettant KO un champion adverse (1 point) ou en atteignant des objectifs (1 ou 2 points).

    Nos champions vont s’affronter sur une arène de 49 hexagones entourée de murs et comptant 3 éléments de décor au centre : des piliers sur lesquels vous pourrez écraser la tête de vos adversaires et leur infliger des blessures. Les figurines en carton (standees) seront remplacées par de superbes figurines dans la version finale du jeu.

    Tzu Xiao, félin ambidextre !
    Tzu Xiao, félin ambidextre !

     

    Avant de combattre, il faut recruter : chaque joueur a préalablement choisi une équipe de 5 champions. Le premier joueur (désigné par tirage au sort/pile ou face grâce au jeton hache/épée) récuse un champion de l’équipe adverse, le deuxième joueur fait de même, puis chacun drafte (choisit) à tour de rôle un membre de son équipe jusqu’à en avoir 3. Ces 3 champions sont ensuite déployés à tour de rôle dans leurs zones de déploiement respectives.Les joueurs posent ensuite 2 pièges chacun (sans les voir) sur 4 des 6 emplacements dédiés sur le plateau.

    Chaque champion a sa carte de personnage recto-verso (retournée quand il monte de niveau, devient plus fort et acquiert un pouvoir) qui indique ses points d’armure et ses points de vie et 6 cartes d’activation (2 bleues, 2 jaunes et 2 rouges). Les cartes d’activation des 3 champions sont mélangées par chaque joueur qui pioche ensuite une main de 5 cartes.

    Le combat peut commencer !

    Baston générale !

    Le premier joueur va pouvoir jouer des cartes de sa main en les défaussant et en payant (en le retournant) un des 3 jetons de magie (jaune, rouge ou bleu) qui correspond à la couleur de la carte jouée. Il applique ensuite dans l’ordre de haut en bas tous les effets de la carte jouée. Il peut ainsi jouer plusieurs fois le même champion et aussi utiliser des actions standard mentionnées sur une carte/aide de jeu.

    Le joueur finit son tour en défaussant sa main, piochant 5 nouvelles cartes et en réactivant ses 3 jetons de magie.

    Son adversaire fait de même jusqu’à ce qu’un joueur atteigne 5 points.

    Combattre dans les règles !

    Lors de la première partie, il faudra vous familiariser avec les mots-clés liés à des compétences tactiques ou de combat :

    –  pioche et plan permettent de gérer les cartes en piochant ou en reposant des cartes de sa main;

    charge, peur, attirer et repousser permettent de déplacer son champion ou d’influencer le déplacement du champion adverse;

    ensanglanter permet d’infliger davantage de dégâts.

    Certaines cartes au texte sur fond gris permettent de réagir à une attaque à condition d’utiliser le jeton magie correspondant à la couleur de la carte jouée.

    Des deux manières de scorer :

    Quand un champion met KO (fait perdre ses derniers points de vie) un héros adverse, il guérit 3 blessures, fait gagner un point de victoire à son maître et monte de niveau. Le champion KO repartira de l’entrée de sa zone de déploiement.

    Mais l’essentiel des points se fera grâce aux missions à valider au début du tour d’un joueur (une seule par tour).

    Le flot continu des missions, indispensables pour gagner !
    Le flot continu des missions, indispensables pour gagner !

    La plupart de ces missions se valident en fonction du positionnement de ses champions sur l’arène. A la fin d’un tour complet, on fait défiler ces cartes d’un cran sur le plateau des missions. Cela permet de prévoir une stratégie pour les prochains tours car négliger les missions, c’est perdre à coup sûr !

    C’est à la fin de la baston qu’on compte les gnons !

    Au départ, j’ai trouvé un petit air de ressemblance avec trois jeux du même type (et de ceux que je connais bien sûr !) :

    • Ultimate Warriors pour le système de jeu et les cartes d’activation :
    • Mythic Battles Panthéon pour le système de draft et le paquet de cartes d’activation :
    • Arena for the Gods pour les décors et les dégâts infligés par poussée des héros adverses :

    Mais la comparaison s’arrête là car Super Fantasy Brawl (SFB) combine avec malice ces ingrédients ludiques tout en ayant sa propre identité. SFB  n’utilise pas de dés contrairement aux jeux précédemment cités; en outre, la gestion des cartes et l’anticipation des objectifs de mission en font un jeu à courbe d’apprentissage. Enfin, le souhait de l’éditeur de faire le lien entre ce projet sur Kickstarter et les boutiques de jeux (lien pas toujours évident !) et d’envisager avec elles un programme de tournois et de jeu organisé est une initiative louable. Le suspense demeure autour de la possibilité d’extensions si Super Fantasy Brawl trouve son public, ce dont je ne doute pas, vu le sérieux et la qualité des précédents projets portés par Mythic Games !

    Le jeu est annoncé avec 12 héros de base pour un prix de moins de 50€ avec possibilité d’avoir de nouveaux champions et modes de jeu (2 ou 4 joueurs) pendant la durée de la campagne qui démarre ce mardi 25 juin sur Kickstarter.Pour ma part, ce sera mon 136ème pledge, au grand dam de mon banquier !