• Aucune catégorie
  • Tric Trac de nouveau vendu à… Asmodee

    1. Bye bye Plan B

    En gros, l’éditeur québécois, les anciens de Filosofia racheté par Asmodée en 2016, est devenu Plan B (un bon nom, après leurs activités pour Filo), a lui-même racheté Tric Trac en mars 2018 ! 

     

     

     

     

     

    Et on vient tout juste de l’apprendre, 18 mois plus tard, Plan B vient tout juste de revendre Tric Trac pour… wait for it… (en même temps c’est écrit dans le titre) Asmodée ! 

    La boucle est bouclée, ou à peu près. Filo est racheté par Asmodée, pour devenir Plan B, pour acheter Tric Trac, pour finir par revendre à Asmodée. Vous suivez ? Non ? Nous non plus. 

    En même temps Tric Trac été détenu à 49% par Marc Nunes, celui qui bâti en son temps Asmodée puis aujourd hui à créé les Space Cowbows et est à la tête d’un véritable empire… 

    En Mars 2019 le Chiffre d’Affaire de Flat prod était de 431 000 euros on peut donc se douter de ce qu’ Asmodée a dû débourser pour s’offrir le numéro 1 francophone d’information ludique. Cependant 49 % des parts sont à Marc Nunes seules les parts de Monsieur Phal ont donc été vendues. 

    Généralement on revend son entreprise pour le montant du CA réalisé. Mais ce n’est pas toujours le cas donc on peut penser qu’elle a pu être vendue le double!

    Autrement dit, Asmodée étend et assoit encore plus sa domination sur le marché du jeu de société. 

    Je résume : Asmodée possède une palette d’éditeurs et de distributeurs en Europe, qui gère les contrats avec le cinéma et la télévision pour des adaptations, qui fait aussi dans le jeu vidéo, et maintenant, se paie le plus gros site d’information ludique en francophonie (qui faisait aussi de la vente, avant de s’arrêter en juin de cette année)

    Bon, déjà avec l’irruption de Plan B dans un média en 2018, on pouvait se poser des questions (légitimes). Là, avec Asmodée qui reprend la main, on peut se gratter la tête sur les questions d’objectivité, de neutralité, de déontologie, tout ça… 

    Ça va quand même faire bizarre pour Asmodée de mettre en avant d’autres éditeurs, distributeurs et jeux que ceux de leurs écuries… Je m’imagine assez mal Apple vanter les mérites des téléphones Samsung sur leur site…

    Maintenant, il ne faut pas se leurrer non plus, ça fait longtemps que Tric Trac est en mode « vitrine commerciale » . Les éditeurs peuvent même payer pour publier leurs propres articles promotionnels sponsorisés. Avec les années, et les besoins en pépètes, Tric Trac a troqué ce vieux truc, l’information, pour se lancer dans la communication ! 

    Après, ce n’est pas le seul média qui appartient à un grand groupe, et je ne parle même pas de Russie : Le Washington Post appartient à… Amazon. Casus Belli appartient à Black Book Editions (Pathfinder…), et le plupart des magazines de mode appartiennent souvent à des grands groupes diffus qui englobent une constellation de marques. L’indépendance journalistique, médiatique devient un truc has-been. Difficile à maintenir, surtout, avec une érosion du marché publicitaire et la concurrence des réseaux sociaux

    Tiens, si j’ai deux minutes, je m’amuserais bien à faire la liste de tous les jeux édités et/ou distribués par Asmodée qui sortent sur le marché. Comme pour Disney au ciné en 2019, le rapport Asmodée VS autres doit être plutôt… inquiétant

    Asmodée qui rachète Tric Trac, ça vous fait quoi ?

     

    Source: wwwgusandco.net