• Aucune catégorie
  • Nos jeux de société pour s’occuper en confinement

    Nos jeux de société pour s’occuper en confinement, seul ou à plusieurs

     

    Si vous n’êtes pas trop du genre à rester coller devant l’écran durant le confinement (ou que vous souhaitez varier les activités), nos sélections de jeux vidéo et séries, aussi feel good soient-elles, ne vous seront probablement pas d’un grand secours. Place donc, cette fois, à une petite liste de jeux de société, familiaux pour la plupart, mais pas que, accessibles et aussi sympathiques que possible pour se détendre, et s’occuper de façon ludique en famille donc, mais aussi à deux ou même seul.

     

    Bien entendu, sur Gamenki, nous sommes joueurs, aussi nos besaces sont encore pleines de bien d’autres recommandations. N’hésitez donc pas à aller faire un tour du côté de notre chronique Sur un Plateau, à nous demander d’autres idées de jeux en commentaires, ou à nous partager vos recommandations et vos expériences de jeu !

     

     

     

    7 Wonders (Duel) – 2 à 7 joueurs – 30 min – 10 ans et plus

     

     

    Probablement le(s) jeu(x) le(s) plus connu(s) de cette sélection, 7 Wonders, et sa très inspirée version pour deux joueurs, 7 Wonders Duel, méritent assurément leur place et leur popularité. Riches en termes de rejouabilité (avec ou sans leurs nombreuses extensions d’ailleurs), ces jeux demandent aux joueurs de faire le maximum de points possible en bâtissant leur civilisation à grand coups de bâtiments, de merveilles, de commerce, de science ou encore de guerre avec leurs voisins.

    Les manières de sortir vainqueur sont nombreuses et il faudra se tenir à sa stratégie ou s’adapter rapidement aux actions de ses voisins pour espérer l’emporter. Si quelques parties sont nécessaires pour comprendre parfaitement toutes les mécaniques et subtilités du jeu, 7 Wonders et 7 Wonders Duel restent tout à fait accessibles et pourront vous occuper pendant des heures sans trop de prise de tête.

     

     

     

     

    Azul – 2 à 4 joueurs – 30-45 min – 8 ans et plus

     

    Vous broyez du noir pendant le confinement ? C’est peut-être le moment de mettre un peu de couleurs dans votre quotidien avec Azul. Dans ce jeu – présenté en détails dans notre chronique Sur un Plateau – les joueurs/artisans doivent faire un maximum de points en construisant intelligemment une fresque, à l’aide de mosaïques.

    Très simple à comprendre (et disposant d’un mode « difficile » pour les plus expérimentés), Azul vous demandera cependant de bien optimiser vos tours et vos actions, afin de placer vos tuiles le plus efficacement possible et potentiellement d’embêter vos adversaires en utilisant celles qu’ils visaient. Si vous avez déjà joué à Azul, notez que d’autres versions existent, permettant de varier les plaisirs.

     

     

     

    Concept – 4-12 joueurs – 40 min – 10 ans et plus (mais aussi Dixit, Imagine et Mysterium)

     

    J’ai un véritable faible pour les jeux où il faut faire deviner des choses à d’autres joueurs, à l’aide d’images ou d’éléments abstraits, et ce genre, très aisé à appréhender, tombe à pic dans un contexte où des familles pas forcément coutumières du jeu vont se retrouver confinées. C’est d’ailleurs ce pourquoi ce paragraphe ne parlera pas que de Concept, un excellent jeu, par ailleurs, dans lequel il faut faire deviner des personnages, lieux, expressions et bien d’autres choses à l’aide d’un plateau rempli de… concept.

    À ses côtés donc, impossible de ne pas citer le célèbre Dixit (où vous devez faire deviner un mot ou une expression de votre choix à l’aide de très jolies cartes aux dessins abstraits), mais aussi Imagine (qui demande d’utiliser et de superposer des cartes transparentes remplies de symboles pour faire deviner des choses) et enfin Mysterium (dans lequel un joueur incarne le fantôme d’une personne assassinée et doit faire deviner des éléments d’enquête aux autres joueurs, sans parler, au moyen de cartes au contenu abstrait).

     

     

     

     

    Esquissé – 4 à 6 joueurs – 15-20 min – 8 ans et plus

     

    L’excellent Esquissé n’aura d’intérêt que si vous êtes nombreux à jouer (quatre étant le strict minimum, l’idéal étant de rassembler cinq ou même six joueurs). Dans ce mélange de Pictionnary et de téléphone arabe, chaque joueur se voit remettre un mot secret, qu’il tentera de dessiner sur un calepin, dans un temps limité. Les calepins vont ensuite passer d’un joueur à un autre, et chacun essaiera de deviner quel mot correspond au dessin reçu, avant de faire passer une nouvelle fois le calepin.

    Bien entendu, les chances de récupérer le mot que vous aviez au début de tour sont faibles, mais c’est là tout l’intérêt de ce jeu où les explosions de rire sont légion. Difficile de faire plus simple et plus drôle (surtout si vous dessinez mal).

     

     

     

    Parks – 1 à 5 joueurs – 30-60min – 10 ans et plus

     

    Difficile de faire plus adapté que Parks à ce contexte d’enfermement forcé. Dans ce très joli jeu aux finitions particulièrement soignées, il faut en effet marquer des points en visitant des parcs nationaux américains. De quoi s’évader un peu !

    Accessible mais pas dénué de réflexion et de stratégie, le jeu propose aux joueurs d’utiliser deux randonneurs pour accomplir des objectifs, en les plaçant intelligemment et en récupérant des ressources. Si vous restez sceptiques suite à cette courte description, peut-être vous laisserez vous convaincre par le vidéaste à l’accent chantant ci-dessous.

     

     

     

    Santorini – 2 à 4 joueurs – 20 min – 8 ans et plus

     

    Envie de vacances malgré le confinement ? Direction Santorini et ses jolies maisons blanches aux toits bleus. Dans ce jeu disposant d’un mode simple et avancé (avec des cartes de Dieux qui modifient les règles et les conditions de victoire, ajoutant ainsi une grande marge de rejouabilité), il faut, seul ou en équipe, déplacer des ouvriers pour construire les différents étages de maisons et être le premier à se hisser au dernier étage.

    Très simple dans ses règles, Santorini devrait notamment plaire aux amateurs d’échecs et autres jeux de déplacements stratégiques qui demandent de porter attention à ce que peut faire l’adversaire et anticiper plusieurs tours à l’avance.

     

     

     

    Skull King – 2 à 6 joueurs – 30 min – 8 ans et plus (mais aussi La Bâtarde)

     

     

    Les jeux de société c’est bien, mais les jeux de cartes plus simples méritent aussi leur place dans cette sélection. Parmi les nombreux existants, j’ai retenu Skull King, pour lequel j’ai presque épuisé deux blocs de fiches de scores, à force d’y jouer ces dernières années. L’objectif est simple : faire le maximum de points en dix tours, à l’aide de ses cartes, et en réussissant à tenir ses paris.

    Tous les joueurs vont en effet parier en même temps le nombre de plis qu’ils pensent réussir à faire avec les cartes distribuées (des cartes numérotées classiques, des atouts, des cartes Capitaines, Sirènes ou encore Fuite). Le plan se passe rarement comme espéré et les éclats de rires sont généralement aussi nombreux que les scores négatifs.

     

     

     

     

    Le 7ème Continent – 1 à 4 joueurs – 14 ans et plus

     

     

    Jeu de (nombreuses) cartes et d’exploration, Le 7ème Continent devrait vous faire voyager pendant un bon moment, même après la fin du confinement. Pensé autant pour être joué seul qu’en coopération à plusieurs, le jeu pourra en effet vous occuper pendant de très nombreuses heures (il est d’ailleurs possible de « sauvegarder » sa progression pour reprendre une partie plus tard).

    L’objectif est simple : explorer, survivre et faire des choix face à différents événements afin de supprimer la mystérieuse malédiction qui repose sur votre personnage. Si le Coronavirus venait à rester dans les parages plus longtemps que prévu, c’est assurément le jeu qu’il vous faut.

     

     

     

    Villainous – 2 à 6 joueurs – 50 min – 10 ans et plus

     

     

    Si les jeux tirés d’une grosse licence sont rarement recommandables, Villainous est bien l’exception qui confirme la règle. Les joueurs y incarnent des vilains célèbres de l’univers Disney, dotés chacun d’objectifs et de mécaniques de jeu différentes, ce qui assure ainsi une grande variété de parties. Pour l’emporter, il faudra être le plus rapide à réussir ses missions à l’aide de son deck de cartes et ne pas hésiter à mettre des bâtons et des héros dans les roues des autres.

    Et si malgré sa re-jouabilité, vous en faites le tour, sachez que plusieurs extensions existent, permettant d’ajouter des personnages et donc de nouveaux scénarios de jeu.

     

     

     

     

    Welcome to – 1 à 100 joueurs – 25 min – 10 ans et plus

     

     

    Egalement présenté en détail dans nos colonnes, Welcome to est un jeu de type cases à cocher. En utilisant des cartes tirées aléatoirement pour tous les joueurs, il faut cocher des cases dans son quartier afin de finir avec un maximum de points, tout en essayant de ne pas se bloquer.

    Très fluide et aisé à comprendre, Welcome to fait partie de ces jeux entraînant peu d’interactions directes entre les joueurs, mais où la détente est de mise. Et si vous en voulez encore, il existe, ici aussi, des extensions.

     

     

     

    Wingspan – 1 à 5 joueurs – 40 à 70 min – 10 ans et plus

     

     

    Tout premier jeu abordé (non sans hasard) dans notre chronique Sur un Plateau, Wingspan est un véritable coup de cœur. Rarement un jeu aura allié de manière aussi cohérente thématique précise (ici des oiseaux) et mécanique de jeu.

    En posant des cartes oiseaux de différents types dans différents habitats, les joueurs doivent faire un maximum de points, tout en gérant leurs ressources et la ponte d’œufs. Ni trop simple ni trop compliqué, Wingspan propose de nombreuses manières de l’emporter ainsi qu’un matériel de qualité. Et voilà, rien que d’en parler, j’ai envie d’en faire une partie !

     

     

    Tu te mets combien ? (« TTMC »).

     

    C’est un jeu tout simple type Trivial Pursuit où chaque joueur/équipe se voit poser des questions sur des sujets très très variés et aléatoires (des capitales, des sauces, des personnages ou personnalités, des champignons, des films…etc.). Il faudra alors définir « combien on se met » sur un sujet donné sur une échelle de 1 à 10. Plus vous répondez à une question sur un thème avec un haut niveau de difficulté, plus vous avancez sur la piste et vous rapprochez de la victoire.

    Très simple, souvent très « con » dans ses thématiques et idéal pour apprendre des choses en jouant, TTMC est une valeur sûre pour ce confinement.

     

     

    Source : clubic de Antoine Roche