• Aucune catégorie
  • LES MECANIQUES DES JEUX (partie 4)

    6. LA GESTION DE RESSOURCES

    La gestion de ressources est un autre gros type de jeu, où l’on retrouve des ressources diverses telles que la monnaie, des céréales, des matériaux (or, argent, fer, etc…), qui constituent la base du jeu. Le but est toujours de développer son empire, ou de s’enrichir à l’aide de ces ressources.
    Ces dernières ont souvent une valeur plus ou moins forte et suivant la façon dont vous avez mené votre jeu, vous aurez plus ou moins de points de victoire. Ces jeux reposent donc sur la manière dont vous gérez vos différents achats ou actions pour faire grossir votre richesse.

    Cela n’empêche pas pour autant les thématiques de varier, il y a des jeux de gestion de ressources dont l’univers est la piraterie par exemple comme Ilôs, ou encore la vigne comme dans viticulture (pour les amateurs de vin).

     

    Le but du jeu sera d’être le plus riche et pour ce faire on va explorer des îles et jouer des cartes pour en exploiter les ressources (or, teinture, épices et bois). On essayera de valoriser ces ressources au marché pour qu’en fin de partie elles nous rendent riches.
    Tout le jeu se fait avec des cartes, chacune donnant accès à une action spécifique, elles ont un coût qu’il faudra payer principalement avec des cartes. Du coup on se retrouve face à un dilemme: quelles cartes vais-je dépenser pour faire telle action? Il faut aussi prendre garde à ne pas laisser le monopole d’une ressource à un joueur avec le risque qu’il la fasse monter au marché.
    On pourra aussi placer des navires pour faire acte de piraterie sur les îles avec pour effet que les adversaires devront dépenser plus de cartes pour effectuer leurs actions.

     

     

     

    7. LE JEU DE PLACEMENT

    Le jeu de placement est un jeu de société dans lequel les joueurs doivent placer des pions, des tuiles de jeu ou tout autre élément dans des espaces limités.

    Généralement, le placement du pion par un joueur apporte une gêne à ses adversaires.

    Soit la gêne est directe : les joueurs adverses ne peuvent plus :
    –         poser un pion ou un bâtiment
    –         bénéficier de l’avantage procuré par l’emplacement qui vient d’être occupé
    –         effectuer l’action qu’ils avaient prévu d’effectuer immédiatement après.

    Soit la gêne est indirecte :
    –         le joueur adverse voit sa stratégie empêchée
    –         le joueur adverse voit se réduire une de ses possibilités d’action sans que celui-ci soit celle qu’il avait prévu d’effectuer

    Le jeu de placement peut se voir combiner avec un système de majorité ou un système de conquête. Le jeu de placement peut regrouper des jeux très différents. Il est donc très rare d’apprécier ou non tous les jeux faisant partie de cette catégorie.

    Quelques exemples volontairement très différents de jeu de placement :
    Elasund de Klaus Teuber
    Les Piliers de la Terre de Michael Schacht et Stefan Stadler
    Tigre et Euphrate de Reiner Knizia
    Caylus de William Attia

     

    Caylus a été élu Trictrac d’or 2005, a reçu en 2006 le prix spécial du jury du jeu de l’année allemand Sonderpreis Komplexes Spiel, l’International Gamers Award, le Deutscher Spiele Preis, le Nederlandse Spellenprijs et le BGG Golden Geek.