• Aucune catégorie
  • Abyss revient !

    Abyss revient en force!

    Nouvelle illustration, nouveau tapis comprenant les extensions, des formats protèges cartes pour couvrir l’intégral du jeu. Bref en gros donné un coup de fouet au vente non négligeable de ce jeu sortie depuis août 2014. Et cerise sur le gâteau sortie d’un nouveau jeu reprenant les codes du gros jeux ainsi que ses illustrations. 

    Bruno Cathala et Antoine Chevalier les auteurs ont de quoi s’en réjouir après les sorties de deux extensions à succès dont la deuxième extension sortie seulement l’année dernière. Dernière extension qui a elle seul permet de revisiter le jeu.

    Abyss n’est pas prêt de tomber dans les abîmes !

    L’illustrateur Xavier Collette passe la main cette fois ci à Pascal Quidault qui nous permet de revisiter ce jeu amblematique avec de nouvelles illustrations.

    Voici ici la vidéo de la dernière extension pour vous mettre en appétit. 

    Mais au fait Abyss kesaco ? 

    En 2014, Bombyx invitait les joueurs à faire un peu de tourisme aquatique en explorant des coins que même tonton Cousteau n’avait jamais foulés : les Abyss. 5 ans et 2 extensions plus tard, les compères Cathala et Chevallier sont sur le point de remettre le couvert avec un nouveau standalone baignant dans le même univers. Voici Abyss Conspiracy !

    On se jette à l’eau

    Commençons par remettre la boutique de jeu au milieu du village. Abyss est un jeu de combinaison et de développement conçu par le duo de choc Chevallier-Cathala. Dans cet univers sublimé artistiquement par Xavier Colette, les joueurs incarnent des entités sous-marines ayant pour but de régner sur ce macrocosme aquatique, savoureux melting-pot de créatures oniriques et de monstres belliqueux. Évidemment, qui dit suprématie, dit évidemment guerre à grand renfort de combos-slash-pouvoirs judicieusement placés. Ainsi, le triumvirat victorieux consiste à obtenir de l’aide des peuples alliés, bénéficier des pouvoirs des Seigneurs Atlantes et étendre son influence sur de nouvelles régions…

     

    Une année et 40’000 unités vendues plus tard, une première extension fit son apparition. Appelée « Kraken », cette dernière enrichit l’univers d’Abyss à grand renfort de Contrebandiers, de perles noires et de corruption. Comprenez nouveaux seigneurs et donc nouvelles combos, et surtout une nouvelle joyeuse équipe d’alliés : les Krakens.

     

    La popularité du jeu ne faiblissant pas et les idées du duo d’auteurs s’accumulant au portillon, une seconde extension vit le jour en 2018; sobrement appelée « Leviathan ». Cette dernière modifie plus drastiquement le jeu en incluant ces monstres marins d’influence biblique et en supprimant la piste des monstres au profit d’un nouveau bout de plateau appelé « La Frontière ». Elle offre également la possibilité aux joueurs de batailler désormais à 5…

     

    Entends-tu l’appel de l’Abyss, mon fils ?

    Cette glorieuse année 2019 sonnera donc le retour du gang Cathala-Chevallier qui depuis quelques mois déjà, tease joyeusement des bribes d’informations sur le nouvel opus de la saga. Tout d’abord dénommé « Abyss Pocket » avant de prendre le sobriquet farouchement plus funky d’Abyss Conspiracy, ce dernier est programmé pour une sortie courant de l’automne 2019. Il ne s’agira cependant pas d’une nouvelle extension pour son illustre grand frère mais bien d’un standalone au format petite boite métallique type Cap’taine Carcasse.

     

    Et ça parle de quoi le bouzin Abyssal ?

    Dans le joyeux royaume d’Abyss, intrigues, corruption (et plus si affinité) rythment régulièrement la trépidente vie des profondeurs. Au sein de l’Assemblée Océanique du Sénat (AOS pour les intimes), les joueurs sont au cœur de cette lutte de pouvoir permanente. Les manigances iront bon train pour grapiller de l’influence. Il s’agira pour ces derniers de recruter les Seigneurs les plus avantageux avant que les opposants ne les détournent dans l’optique d’organiser au mieux leur chambre sénatoriale. Celui qui parviendra à asseoir son pouvoir et régner en maître sur l’AOS sera déclaré vainqueur.

     

    Et avec des sous-titres ?

    Dans ce jeu de combinaison/optimisation, 2 à 4 joueurs devront tenter de former une pyramide inversée de 5 étages avec leurs cartes seigneurs. Ces derniers pourront remporter des points de victoire de différentes façons telles qu’en créant des séries de cartes d’une même couleur ou/et en utilisant les seigneurs possédant les plus fortes valeurs. Des cartes spéciales permettront également de faire gonfler la note…

     

    Côté règles, le jeu se déroulera au tour par tour. Dans les grandes lignes, à son tour, un joueur aura le choix entre piocher jusqu’à 3 cartes Seigneur et en placer une dans sa pyramide (les restantes étant défaussées par couleur). Où alors prendre toutes les cartes d’une défausse pour toutes les placer. Bien entendu, cette seconde option n’est envisageable que s’il y a une telle défausse. Cela ne vous rappelle pas un peu les mécanismes d’Abyss ?

     

    Chaque carte Seigneur possède un bonus/pouvoir particulier, tel que 1 ou 2 perles, une clé, le pouvoir d’échanger l’emplacement de 2 cartes Seigneur etc… 

     

    Ainsi, jouer une carte Seigneur de valeur 6 permettra par exemple, de renvoyer le premier Seigneur de la pioche dans sa défausse respective. Alors que jouer une carte Seigneur de valeur nulle, permettra d’échanger de place 2 cartes de sa pyramide n’affichant pas de clé. A propos des clés, posséder 2 clés d’un même type durant la partie permettra aux joueurs de choisir une carte « Lieux » parmi 3 cartes piochées. Ces lieux permettront d’engranger des points bonus.

     

    Une fois 15 cartes posées, les joueurs passeront en mode « décompte des points de victoire ». Une série contiguë d’un nombre X de cartes Seigneur (d’une même couleur) permettra d’engranger un nombre X multiplié par 3 PV. Chaque carte possèdera également une valeur qui lui est propre et qui permettra d’engranger des points additionnels. Les joueurs tenteront in facto de placer tout au long de la partie, les cartes ayant les plus grandes valeurs. On comptabilisera également le joueur en possession du plus grand nombre de perles ; ce dernier deviendra « le Maître des perles » et recevra 5 PV. En fin de course, le joueur comptabilisant le plus grand nombre de PV sera déclaré vainqueur.

     

     Futur hit ou simple remake de l’original ?

    Abyss Conspiracy ne perturbera pas trop les fans de la première heure puisqu’il se veut dans la lignée des prédécesseurs tout en se démarquant de son illustre aîné. Il s’agit ici de reprendre l’essence de l’original (on navigue en merprofondeur connue), de le simplifier pour le rendre encore plus accessible au plus grand nombre, tout en y ajoutant certains ingrédients pour en faire une mouture plus rapide. Et à fortiori plus nerveuse ! Les prototypes qui se baladent dans les différents festivals semblent faire l’unanimité…

     

    Côté graphique, c’est Pascal Quidault (Dicium, Claustrophobia 1643…) qui reprend le flambeau des mains de Xavier Collette. Un exercice périlleux s’il en est, puisque l’Univers graphique de Xavier fait véritablement partie des clés du succès du jeu. Et même de son âme. Mais le défi semble être à la hauteur de l’artiste puisque les premiers visuels s’avèrent tout simplement magnifiques. On attendra un visuel définitif des cartes Seigneurs ainsi que des ingrédients composant le jeu pour se forger un avis définitif… Mais c’est plutôt bien parti ! On en bave déjà.

     

    Une dernière petite bricole qui ravira les afficionados ! Lors de la sortie d’Abyss, Bombyx avait surpris tout le monde en produisant 5 packaging différents basés sur les 5 peuples qui composaient le jeu. Cette géniale stratégie Marketing inégalée avait engendré un véritable effet collector, certains n’hésitant pas à acquérir 5 fois le même jeu juste pour leur couverture… Pour Abyss Conspiracy, l’éditeur remettra le couvert ! Bombyx a d’ores et déjà annoncé que 5 versions du jeu, aux visuels différents, seront disponibles. Vous le sentez passer votre budget du mois ?

    Source: Patrick du jeudeclick.fr